JO 2024

Trois opérations dans la dynamique des Jeux Olympiques 2024

Île-de-France Construction Durable pilote trois opérations qui s'inscrivent dans la dynamique des Jeux olympiques de Paris 2024 parmi lesquelles le Stade nautique olympique d’Île-de-France inauguré en juin dernier ou la future restructuration du CREPS à Chatenay-Malabry pour l’organisation périphérique de l’événement. Tour d’horizon de ces opérations « olympiques ».

Publié le

L’île de Loisirs de Vaires-Torcy, premier équipement olympique à être inauguré

En juin 2019, le Stade nautique olympique d’Île-de-France a été le 1er site olympique à être inauguré 5 ans avant les Jeux Olympiques de Paris 2024 !  Plus grand centre d’eau vive d’Europe, l’équipement sportif accueillera les épreuves de canoë-kayak et d’aviron des Jeux Olympiques de Paris 2024.

Dès le démarrage de l’opération en 2008, Île-de-France Construction Durable a été désigné comme maître d’ouvrage délégué pour piloter l’un des plus grands chantiers de la Région Île-de-France qu’elle finance à hauteur de 89 M€.

Cette opération, qui concerne 180 hectares du site, propose des équipements conçus pour accueillir les fédérations dans les meilleures conditions et permet d’accueillir des sportifs de haut niveau pour des compétitions internationales comme le grand public.

Le CREPS à Chatenay-Malabry, base arrière de la préparation des athlètes aux JO 2024

Le Centre de Ressources et d’Expertise de la Performance Sportive (CREPS) Île-de-France a pour objectif de devenir une référence dans la préparation des sportifs de haut niveau et la formation des encadrants. Le CREPS a obtenu le label Argent du réseau Grand INSEP et souhaite se projeter dans l’organisation périphérique des JO de Paris 2024.

Le Conseil Régional d’Île-de-France accompagne cette transformation en investissant 33 M€ pour la restructuration de l’établissement dont elle a confié la maitrise d’ouvrage déléguée à Île-de-France Construction Durable.

Cette volonté se traduit par un projet ambitieux d’augmentation de la qualité et de la capacité d’accueil, de développement des activités et des infrastructures sportives. Situé à Châtenay-Malabry, au cœur d’un parc arboré de près de 17 hectares, il est à la fois site sportif, structure d’hébergement, de restauration et lieu de formation.

Le lycée Marcel Cachin à Saint-Ouen-sur-Seine, futur campus des métiers du sport

Dans le cadre de son plan d’urgence pour les lycées franciliens, la Région Ile-de-France a pour objectif la reconstruction sur site du lycée Marcel Cachin de Saint-Ouen-sur-Seine pour un investissement de 47 M€.

En lisière du futur village olympique des JO de 2024, l’établissement doit être reconstruit d’ici 2023 et s’intégrer à un campus de l'économie du sport et des Jeux olympiques. Dans ce nouveau contexte, l’établissement a pour vocation de devenir « un lycée des métiers du sport » abritant plusieurs options et mentions liées à la pratique sportive.