Première pierre

Première pierre du chantier de restructuration du lycée Voillaume à Aulnay-sous-Bois

Le vendredi 7 septembre 2018, Valérie Pécresse et Bruno Beschizza, étaient réunis pour faire un point sur l’avancée des travaux du lycée Voillaume à Aulnay-sous-Bois (93) à l’occasion de la pose de la première pierre. Cet évènement marque le coup d’envoi « officiel » des travaux de restructuration globale du lycée Voillaume qui ont commencé au mois de février 2018.

Publié le

Pose de la première pierre par la Présidente de la Région Ile-de-France

A l’occasion de la pose de la première pierre, la Présidente de la Région Ile-de-France et le Maire de la Ville, Bruno Beschizza, se sont félicités du bon déroulé de ce chantier de rénovation qui permettra à terme de redynamiser de manière globale et durable le cadre de vie quotidien de cette vaste communauté lycéenne. Cet ambitieux projet de rénovation globale, financé à hauteur de 46,6 millions d’euros par la Région Ile-de-France, a pour objectif d’assurer un nouvel équilibre dans l’identité historique du lieu et d’offrir une atmosphère propice à l’épanouissement scolaire de tous.

Le projet

Ouvert en 1962, le lycée se caractérise par une forte dispersion des bâtiments sur un terrain de 5,4 ha.

L’opération consiste, après démolition des bâtiments B et C, à reconstruire des ateliers et des espaces de vie (7 269 m²), à restructurer le bâtiment D pour la création de salles de classes (770m²) avec mise aux normes et création d’un ascenseur. L’entrée sera requalifiée, les espaces extérieurs et l’ensemble des réseaux seront également rénovés. Ainsi, le redéploiement des masses bâties, s’accompagnera d’une augmentation de la densité et de la qualité des espaces végétaux.

Les deux établissements qui constituent le lycée Voillaume scolarisent plus de 2 100 élèves dans 77 divisions, avec trois pôles : enseignement général (740 élèves), technologique dans le domaine des services avec 4 BTS tertiaires (720 élèves), et professionnelle dans le domaine de la production industrielle avec 4 BTS en poursuite d’études (600 élèves).

Le projet prévoit la reconduction de l’offre riche qui mêle de façon équilibrée les trois voies de formation, pré et post bac, dans les domaines de la production et des services.

Chantier en site occupé : une stratégie pour une maîtrise budgétaire et calendaire

Commencés en ce début d’année, les travaux se déroulent en site occupé dans le cadre d’une démarche globale de qualité environnementale.

Dans ce contexte, l’équipe de maîtrise d’œuvre a mis au point une stratégie basée sur les réalités techniques et opérationnelles de travaux en site occupé. Les contraintes de phasage interviennent ici comme un moteur de réflexion. Ignacio Prégo, architecte de l’opération précise « Ainsi, le projet propose un phasage qui supprime les superpositions spatiales entre les bâtiments existants et les bâtiments à construire. L’implantation des nouveaux bâtiments ménage une cohabitation totale entre les espaces en activité et les espaces à construire. Cette stratégie permet de libérer complètement la conception de nouveaux lieux des contraintes autant qu’elle supprime l’impact du chantier sur les bâtiments à démolir. Ceux-ci pouvant rester dans une activité intacte jusqu’à l’achèvement total des bâtiments neufs. »

Il en résulte une simplification considérable des contraintes techniques ainsi qu’une optimisation du planning.

Cette simplification s’accompagne également d’une réduction des coûts par la suppression des locations de locaux temporaires. Optimisation financière globale qui permet d’arbitrer favorablement les coûts d’investissement au bénéfice des ouvrages définitifs.

Voir la réalisation