Première pierre

Pose de la première pierre du nouveau lycée de Cormeilles-en-Parisis

Mercredi 30 septembre, le coup d'envoi du chantier de construction d'un nouveau lycée à Cormeilles-en-Parisis a été lancé avec la pose de la 1ère pierre par Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France en présence de Yannick Boëdec, maire de la Ville.

Publié le

La première pierre du chantier vient d'être officiellement posée par les élus. La cérémonie a eu lieu en présence des principaux partenaires de l'opération : Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, Charline Avenel, rectrice de l'académie de Versailles, Yann Boëdec, maire de Cormeilles-en-Parisis et de Jacques Dubois pour l’agence d’architecture Ameller et Dubois.

L’ambition architecturale et environnementale

Cet évènement donne le coup d’envoi des travaux pour une durée de près de 22 mois avec une ouverture prévue à la rentrée 2022. Matériaux biosourcés, conception bioclimatique et objectif Energie 3 et Carbone 1 sont au cœur des préoccupations environnementales du chantier.

Compacte et unitaire, le projet repose sur un soubassement périphérique minéral. Il est le support des deux niveaux supérieurs conçus en structure bois et occupés par les salles de classes. Composée d’auvents horizontaux et de brise‐soleil verticaux, son enveloppe constitue une véritable façade bioclimatique. La conception architecturale signée par l'agence d'architecture Ameller Dubois se veut comme un nouvel équipement fédérateur du quartier par une traduction architecturale du bien « vivre ensemble ».

5 ans pour construire ce nouvel équipement

La construction du lycée s'inscrit dans le plan pluriannuel d'investissement 2017-2027 du Plan d'urgence pour les lycées franciliens, voté en novembre 2017. Avec une livraison prévue à la rentrée 2022, il ne faudra que 5 ans pour construire ce nouvel équipement de près de 8 000 m², soit 3 ans de mois que les délais moyens de réalisation.

La Région Ile-de-France investit 42 millions d'euros pour ce nouvel établissement qui accueillera 1 200 élèves à la rentrée 2022, dont une centaine pour des classes d’enseignement supérieur (classes préparatoires aux grandes écoles, CPGE et classes de Brevet de technicien supérieur, BTS).