Travaux

Les travaux de restructuration du lycée Jean Moulin à Torcy ont démarré

A Torcy, le lycée Jean Moulin s’apprête à changer de visage avec le lancement des travaux de restructuration de l’établissement construit en 1985. Cette transformation, qui se déroulera tout en maintenant l’activité pédagogique, permettra d’accueillir 200 élèves supplémentaires à l’issue des travaux en 2022.

Publié le

Face à des locaux vieillissants, la Région Île-de-France a investi 31,9 M€ pour la rénovation du lycée Jean Moulin à Torcy dont elle a confié le pilotage de l’opération à Île-de-France Construction Durable.

Les travaux se dérouleront par phase successive pendant 36 mois avec le maintien du fonctionnement de l'ensemble de l'établissement pendant toute la durée du chantier.

Cette première phase de travaux permettra de préparer le déménagement des élèves vers les bâtiments provisoires à la fin des vacances de février 2020 où une partie des cours se dérouleront pendant les travaux du bâtiment B nord.

Avec 200 places supplémentaires, le lycée verra son effectif s’élevait à 1100 élèves après les travaux.

Le coût prévisionnel des travaux est estimé à 18,6 M € HT.

Une nouvelle ouverture sur la ville et sur le lac

L'objectif de l'opération est de restructurer les bâtiments d’enseignement et la demi-pension, construire une extension pour accueillir une salle de sport et une salle polyvalente, et de requalifier et d'agrandir les espaces extérieurs.

Cette transformation imaginée par l’agence R Architecture permettra également de répondre à deux enjeux majeurs :

  • Réaménager les espaces intérieurs pour une meilleure mise en valeur des locaux de vie scolaire et d'accompagnement : foyer des élèves, locaux d'accueil, vie scolaire encadrement, pôle infirmerie.
  • Revaloriser les espaces extérieurs. Le site qui présente un dénivelé important entraine une difficulté à s'approprier les espaces extérieurs. Le programme prévoit donc l'agrandissement de la cour de récréation. Le projet prévoit quant à lui de relier les trois niveaux principaux du site par un escalier extérieur central direct et unique.

Entre le respect du patrimoine existant et innovation, l’architecte a fait le choix d’habiller la façade principale d'une mosaïque de parement de confection artisanale en pâte de verre et de lamelles en inox brossé. Les autres façades sont traitées par un dispositif de mise en relief : des caissons de bois préfabriqués recouverts d'enduit à la chaux.

Ce projet qui a su garder l'esprit du lycée Jean Moulin permettra de redonner cette ouverture sur le lac et la ville.