Institutionnel

La dématérialisation s'accélère

Depuis le début de l’année 2019, Mathias Doquet-Chassaing, Directeur général d’Île-de-France Construction Durable a fait de la dématérialisation totale des opérations son cheval de bataille. Objectifs : fluidifier l'organisation interne et accélérer les délais des opérations mais aussi réduire la consommation de papier et aller vers une société plus propre, plus responsable et moins polluante.

Publié le

Vers une plus grande agilité dans l’organisation 

Après des tests sur quelques opérations, la dématérialisation est aujourd’hui généralisée à toutes les opérations et à chacune des étapes de la vie du projet.

La digitalisation à l’échelle de l’entreprise est aujourd’hui rendue possible par l’intégration de solutions et d’outils digitaux permettant de redéfinir et fluidifier ses processus : marchés en ligne, signature électronique, archivage numérique...

La dématérialisation permet aujourd’hui une plus grande agilité dans l’organisation interne. Elle représente un gain de temps non négligeable favorisant l’accélération des délais des opérations.

Vers une société plus propre et plus responsable

Ainsi, le premier Marché global de performance (MGP) pour la reconstruction du lycée Marcel Cachin à Saint-Ouen-sur-Seine a été signé numériquement permettant l’économie d’une centaine de kilos de papier.

 

Depuis le passage à la dématérialisation totale, un premier bilan estime une économie de papier de -50% sur un an avec notamment la réduction du nombre d’impressions à 300 000 copies contre 600 000 copies il y a encore un an.

La démarche constitue un véritable enjeu économique et écologique par la réduction du nombre de déchets, des frais liés aux impressions et à l’acheminement et l’archivage des documents. Il s’agit d’un réel investissement pour une société plus propre, plus responsable et moins polluante.