Concours

Le projet d'extension du lycée Henri Becquerel prend forme à Nangis

La Région Île-de-France a désigné COSA - Colboc Sachet Architecture pour l'extension et la rénovation du lycée Henri-Becquerel à Nangis. Construit en 1991 pour un effectif initial de 500 élèves, le nouveau bâtiment et la restructuration du lycée existant portera l'effectif de 700 à 1290 élèves.

Publié le

Pour accueillir ces nouveaux élèves la Région Île-de-France a décidé de doter l’établissement d’une extension.

Le nouveau bâtiment accueillera la nouvelle demi-pension permettant de recevoir 1200 rationnaires, 1 600 m² de locaux d’enseignement supplémentaires et 990 m² de locaux de vie scolaire et d’administration.

L’opération comporte également la restructuration de plus de 800 m² avec plusieurs zones d’intervention ciblées. En particulier, la reconstruction de la demi-pension laisse un espace vacant à restructurer au rez-de-chaussée du bâtiment A : cet espace à réaménager permettra de créer de nouvelles salles de classes scientifiques.

Parallèlement à ces différentes interventions, l’opération comprendra  des travaux de voiries et de réseaux ainsi que la création d’un plateau sportif.

Une nouvelle image pour le lycée Henri Becquerel

A l'issue du concours de maîtrise d'oeuvre, la Région Île-de-France a désigné COSA - Colboc Sachet Architecture pour construire le nouveau bâtiment et pour rénover le lycée existant.

Le projet propose de construire l’extension dans un volume triangulaire comportant une terrasse accessible au public en R+2 ainsi qu’une toiture terrasse végétalisée. Un vaste patio central équipé d’une verrière permet un apport de lumière aux circulations intérieures et à la zone de restauration. La cour intérieure existante est rénovée pour une meilleure attractivité et une nouvelle cour intégrant un préau est créée. L’extension, agrémentée d’un second hall, est reliée au bâtiment existant par deux passerelles vitrées toute hauteur. Le parvis actuel est élargi et aménagé, et tient lieu de cour. Les façades présentent un mélange de bois et de béton de terre teinté en clair pour les poteaux. Les éléments de construction verticaux sont tramés par des parties vitrées.

Un nouveau bâtiment en structure bois

Pour répondre à la démarche de qualité environnementale sans certification, il sera visé le nouveau niveau réglementaire énergie 3 et carbone 1 (E3C1). L’équipe de maîtrise d’œuvre a fait le choix de limiter l’impact en énergie grise en optant pour une structure en ossature bois et en béton de terre coulée.

L’opération sera conduite avec un phasage permettant le fonctionnement en continu de l’établissement. La durée prévisionnelle du chantier est de 32 mois, période de préparation incluse.

Le montant total d'investissement pour cette opération est de 24,21 M€.

Pour en savoir plus sur l'opération