Economie circulaire : la SAERP adhère à l’association Circolab

décembre 14, 2018

La SAERP s’engage en faveur de l’économie circulaire ! En novembre dernier, elle a signé la Charte de l’association Circolab qui a pour objectif de développer l’économie circulaire dans le domaine de l’immobilier et de la construction. En rejoignant l’association Circolab, la SAERP bénéficiera d’un écosystème d’acteurs, profitera de leurs retours d’expériences… avec pour objectif d’appliquer les fondamentaux de l’économie circulaire sur les opérations pilotées par la SAERP.

VIGNETTE SITE


3 QUESTIONS A SOPHIE DESCHIENS

Sophie Deschiens, Conseillère Régionale déléguée spéciale à l’économie circulaire explique cette volonté d’engagement en répondant à 3 questions.

Pourquoi avez-vous porté ce projet d’adhésion de la SAERP à l’association Circolab ?

Compétente en matière de planification de la prévention et de la gestion des déchets, la Région Ile-de-France travaille depuis plus d’un an en concertation avec l’ensemble des acteurs franciliens à l’élaboration du prochain PRPGD (Plan régional de prévention et de gestion des déchets) qui traite de l’ensemble des déchets, notamment ceux issus du BTP. L’une des particularités du PRPGD par rapport aux précédents plans, est d’intégrer pleinement les principes de l’économie circulaire via un plan d’action spécifique.

Nous avons souhaité aller au-delà cette obligation règlementaire de planification : nous nous engageons pleinement dans l’élaboration d’une véritable stratégie régionale pour faire basculer l’Ile-de-France dans l’économie circulaire. L’exemplarité de notre institution est indispensable pour pouvoir fédérer les partenaires publics et privés notamment par son action en tant que maître d’ouvrage pour la création et l’entretien des lycées franciliens. 

En tant que principal maître d’ouvrage délégué, l’engagement de la SAERP est de fait essentiel pour l’exemplarité de la Région. Dans le cadre de l’élaboration du PRPGD et de la stratégie régionale, nous nous sommes rapprochés de Circolab pour échanger avec des Maitres d’ouvrages privés engagés sur le développement du réemploi dans le bâtiment. Devant l’intérêt des travaux de cette association, nous avons souhaité que la SAERP adhère  à Circolab de façon à impulser dans ses activités une dynamique économie circulaire

L’intégration de l’économie circulaire dans les activités de la SAERP ne se limitera pas à cette adhésion, plusieurs autres actions ont été identifiées et feront partie de la stratégie régionale en cours d’élaboration.

 

De quelle manière la SAERP va-t-elle pouvoir bénéficier de son adhésion à cette association ?

Circolab constitue un réseau de maître d’ouvrage qui ont déjà commencé à impulser des démarches d’économie circulaire et qui ont le souhait de partager leurs expériences ; la SAERP va pouvoir en bénéficier. C’est également une structure reconnue et qui va prochainement signer avec le Ministère de la transition écologique et solidaire un engagement pour la croissance verte. La SAERP va bénéficier de cette dynamique, tant en terme d’image que d’évolution de ses pratiques. Enfin, l’association met à disposition de ses adhérents des outils et des expertises nécessaires pour conforter ses pratiques.

 

En quoi la SAERP peut-elle devenir un acteur essentiel de l’économie circulaire dans le domaine de la construction ? Quelles sont les actions identifiées pour mettre en œuvre l’économie circulaire au sein des projets de la SAERP ?

En passant d’une logique de démolition à une logique de déconstruction, avec près de 40 opérations de rénovation et de restructuration en 2018, la SAERP a de quoi devenir un acteur essentiel de l’économie circulaire. En amont de la conception et réhabilitation des lycées, la SAERP portera une réflexion sur :

  • l’écoconception des bâtiments, des usages, de leur modularité.
  • l’utilisation de matériaux recyclés/issus du réemploi, gestion des déchets permettant d’alimenter les filières de réemploi/recyclage

Il pourra également être question de faire des bâtiments des outils de sensibilisation des principes de l’économie circulaire, auprès des lycéens et du corps enseignant.

La SAERP pourra par exemple intégrer les défis de l’économie circulaire dans les projets soumis à la procédure de dialogue compétitif et par la systématisation de diagnostic matière et réemploi.

 

 

Toutes les actualités